Réunion de l’association Samedi 3 mars

L’association s’est réunie samedi 03 mars au café Tontons Flingueurs  à partir de 15H.

Ordre du jour :

– Présents Grégoire , et Daniel
– Absents excusés : Damien, Quentin.

  • Suivi des comptes 2017 ( en léger bénéfice au 1er janvier 2018) et des réinscriptions sont à prévoir, un renouvellement de l’adhésion de 10 euros est souhaitée pour tout les membres.
  • Une relance des cotisations est à prévoir pour pouvoir lancer de nouveaux projets en 2018.

Nouveaux projets liés au tri sélectif et à la réduction du gaspillage dans notre arrondissement.

  • Adhésion a l’organisation « ZERO WASTE FRANCE »  organisant un apéro au 15 Rue Jean de Baif 75013 le 08/03

Des membres du 20ème autrement seront présents pour prendre contact avec des responsables  de cette organisation.

Les 29-30 Juin prochain Zéro Waste organise une manifestation de 3 jours de présentation de ses projets, l’association  Le 20eme autrement soutient cette initiative, et y assitera.

https://www.zerowastefrance.org/fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Compte rendu Assemblée Générale

Compte rendu de réunion Association « Le vingtième autrement » du Vendredi 1er décembre 2017

 

Présents : Damien C., Daniel D., Grégoire V., Quentin P.

 

–          Bilan financier : au jour de la réunion, il reste 196 Euros sur le compte de l’association.

 

–          Il faut renouvellement les adhésions, faire de nouvelles adhésions. Une lettre aux adhérents va être envoyée.

 

–          Une  prochaine réunion avec les adhérents sera organisée. Evènement = fêter la galette des rois. Une salle sera à réserver – essayer la maison des associations. La date proposée est le samedi 13 janvier – horaire à définir. A titre indicatif, 16 h 30.

 

–          La visibilité sur les réseaux sociaux de l’association est à améliorer. Concernant le site Facebook, celui-ci semble sous utilisé. L’activité du site Facebook sera intensifié (publication d’articles, de billets etc…Le but étant d’attirer du monde et d’obtenir des mentions « j’aime » = « like »). De même concernant Twitter ainsi que le site internet de l’association.

 

–          La cotisation du site OVH sera à renouveler pour 2017. Damien s’en chargera.

–          Quentin est élu à l’unanimité des membres du bureau secrétaire adjoint de l’association.

–          Les codes d’accès  des comptes (Facebook et site de l’association) seront fournis à Quentin

–          Le fichier des adhérents de l’association lui sera aussi envoyé.

–          Projet d’écrire des articles sur les lieux pittoresques du XXe.

–          Prévoir des sorties. En particulier, voir s’il y aurait possibilité d’organiser une visite du Père Lachaise. Se rapprocher du Souvenir Français. Solliciter l’association Les amis du Père Lachaise.

 

–          Prochaine date de réunion du bureau  04/03/2018

Rats dans Paris – Affichage sauvage

J’attire l’attention de nos élus devant la prolifération des rats dans Paris.

– La saleté, le manque d’entretien des trottoirs, l’incivilité des passant qui abandonnent leurs déchets sur la voie publique, ainsi que le sac d’ordures ménagères laissées sur le trottoir par des citoyens pressés ou distraits font que l’insalubrité gagne du terrain.

  • Cette situation va aller en augmentant par la création d’espaces « verts « sur le trottoir laissés à l’abandon, non nettoyés par la voirie. Dans ces espaces merdes de chiens, ordures diverses sont déposées, l’herbe n’est pas taillées pour laisser les petites bêtes recréer un bio diversité quel en sera le prix ?? Doit on subir une épidémie pour que cessent ces pratiques écolos.

Il faut éduquer le citoyen par la pédagogie et si besoin le toucher au porte monnaie !!.

De même les affichages sauvages de partis politiques se réclamant d’une écologie aussi incertaine que brouillon, les annonces de concerts d’artistes inconnus  déteriorent notre paysage.

  • J »en appelle à nos élus pour sanctionner financièrement les auteurs en leur facturant les frais de nettoyage des murs.

La mairie et notre porte monnaie y gagnerait

————————————————————————————————————————————-

Parution du -20-10-2017

Pitié pour Paris et le 20ème !

 

 

 

Boîtes aux lettres en mauvais état, cages d’escalier décrépies, gaines électriques apparentes, insectes dans les appartements plus qu’insalubres, rats en goguette dans les rues et les appartements, les parcs HLM de Paris sont devenus dangereux, selon les locataires. Le pire, ce sont les agressions physiques et morales ainsi que la prolifération du trafic de drogue.

 

Même si actuellement des rénovations se font, la qualité n’est pas au rendez-vous et l’état général des immeubles reste critique.

 

Malheureusement l’un des plus grands fléaux reste la sous-location qui pénalise de nombreux mal logés et démunis.

 

Chaque année, des locataires logés dans le parc social de la mairie de Paris sous-louent leur appartement pendant les vacances ou pour une durée plus longue, plutôt que de résilier leur bail comme la loi les y oblige en cas de déménagement. «Il n’est pas acceptable que des locataires du parc social transforment leur logement en business, alors qu’il a été financé sur fonds publics et que nous sommes confrontés à une pénurie de logements sociaux», s’indigne Ian Brossât, l’adjoint chargé du logement à la mairie de Paris.

 

Il a sans doute oublié que la loi prévoit des sanctions dans ce cas précis.

 

Avec 450 à 500 contentieux par an, selon une estimation fournie par la mairie de Paris, cette pratique est jugée marginale. (Certainement pas pour ceux qui attendent un logement depuis des années.) Pour l’adjoint chargé du logement, « il faut combattre ce phénomène avant qu’il ne prenne de l’ampleur ». Les locataires encourent une résiliation de leur bail… Une sanction particulièrement lourde dans la capitale où trouver un loyer abordable est un vrai casse-tête.

 

Le plus scandaleux ce sont les politiciens qui profitent gracieusement des logements sociaux.

 

Un exemple, les insoumis Alexis Corbière et Raquel Garrido occupent toujours le HLM qu’ils s’étaient engagés à rendre. Et ils ne répondent pas aux courriers de leur bailleur social. L’organisme a dû engager des frais supplémentaires pour faire une sommation par huissier de justice. L’élu affirme toutefois que les démarches sont en cours au sein de la RIVP, dont la présidente n’est autre que Frédérique Calandra Maire du 20ème arrondissement de Paris.

 

Mme Calandra épingle tant bien que mal les politiciens qui occupent des logements sociaux, mais pas ceux de son propre parti. Bien au contraire. Pour les socialistes, notamment ceux de la mairie du 20ème , tout est permis !!! Ils ont le droit aux plus beaux logements de l’arrondissement.

 

Une honte vu la conjoncture du logement à Paris

1 ère partie d’un article sur le XXème arrondissement de Paris

Le 20ème arrondissement

 

Le 20ème arrondissement est situé à l’est et à l’extérieur de Paris jusqu’au 19ème siècle, et délimité par le 19ème arrondissement – Les Lilas, Bagnolet, Montreuil-, les 11ème et 12ème arrondissements.

On y retrouve les traces du village de Ménilmontant, datant du Moyen Age et d’abbayes et domaines seigneuriaux avec une population vivant d’agriculture et d’exploitations viticoles.

Sources, et ruisseaux irriguaient les cultures qui ont donné leurs noms aux rues du 20ème (rue de la Duée, rue des Savies…).Des activités agricoles ont également laissé leurs noms (rue des Maraîchers…).

 

A la Révolution, châteaux et Abbayes sont démolis ou vendus. De cette époque, subsiste le Pavillon de l’Hermitage, vestige du Château de Bagnolet,-situé rue de Bagnolet. Les conjurés s’y réunissaient pour préparer l’évasion de Louis XVI.

 

Paris était entouré du mur des Fermiers Généraux, construit entre 1784 et 1790.

Chaque porte de Paris était un passage obligé pour chaque marchand qui payait un impôt (octroi) pour rentrer dans Paris.

Pour permettre l’agrandissement de Paris, ce Mur fut détruit en 1860 sur ordre d’Adolphe Thiers, président du Conseil des ministres, et remplacé par les fortifications protégeant Paris et se situant entre l’actuel Boulevard des Maréchaux et le périphérique. Elles furent détruites au début du XXème siècle.

 

En 1859, par décret, les villages de Charonne et de Saint Mandé sont rattachés à Paris.

Avec l’arrivée de l’industrialisation au XIXème siècle, le paysage se transforme. Et les ouvriers remplacent progressivement les paysans.

La politique d’aménagement de Paris du Baron Haussmann a d’ailleurs nécessité l’extraction de pierres de gypse des carrières des 20ème et 19ème arrondissements.

 

Le 20ème arrondissement est riche en faits historiques, en anecdotes et en personnalités célèbres (Casque d’Or, Le Pelletier de Saint Fargeau, rue du Télégraphe, Buttes Chaumont, Belleville, Place des Fêtes, etc.)

Compte rendu du dernier Conseil d’arrondissement

Compte rendu d’une partie du Conseil du 20ème d’arrondissement de Paris.

 

Pendant près d’une heure, les ¾ des élus de la majorité (PS) ont évoqué et contesté la décision du gouvernement sur les emplois aidés. Si on écoute chaque intervention des élus, nous n’avons pas l’impression d’être dans un conseil municipal mais bel et bien à l’Assemblée Nationale. Quand, on regarde le visage et que l’on entend les paroles de certains l’élus ! On n’a envie de rappeler à ces élus comme Daniele Simmonet, Antoinette Guhl ou encore Jacques Baudrier, tous candidats aux législatives, que les élections sont finies et qu’ils ont réellement perdu. Ce soir, ils avaient tous du mal à l’admettre ! Ils avaient un discours de parlementaires et non de conseillers municipal ! Ils se sont pris pour Mr Mélenchon ou Mme Le Pen, le temps d’un conseil… Ils ont perdu du temps sur un sujet dont ils n’avaient pas la responsabilité, ni même le pouvoir de modifier le cours des choses.

 

Pendant ce temps là, sur les 63 points à l’ordre du jour de la séance du mardi 12 septembre, seulement à peine la moitié sont abordés. Leurs intérêts ne se portent malheureusement pas sur la vie des habitants de l’arrondissement, mais ils souhaitent absolument refaire le match qui s’est déjà déroulé dans l’hémicycle de l’Assemblé National et c’est bien inutile…

 

Il y a des sujets locaux importants à aborder qui passent inaperçus, voir a la trappe.

Sauf un, qui a vallu un déferlement de haine de certains élus de gauche dans la salle à l’encontre d’Atanase Périfan, Conseiller de Paris appartenant au groupe LR ;

qui a déposé le vœu suivant : « relatif à la pratique sportive dans le 20e ».

Pour avoir évoqué différents points comme la grève des agents de la ville, les conditions d’entrainement laborieuses face à plusieurs dysfonctionnements des infrastructures sportives de la ville de Paris et un camp de migrants installé dans le gymnase des Vignoles (87, rue des haies). Le dispositif aurait dû prendre fin au alentour du 4 septembre, mais à l’heure où je vous écris le dispositif est étendu jusqu’au 15 septembre et le gymnase ne ré-ouvra seulement après désinfection des lieux… donc le 20 septembre.

Bien sûr, je ne vous rappelle pas que la rentrée scolaire a eu lieu et que la rentrée associative sportive aussi… c’est aujourd’hui plus de 600 sportifs Parisiens impacter par cette mesure.

 

Les élus du groupe Les Républicains paris 20 ont émis le vœu suivant :

 

  • Que la Mairie de Paris revoie sa politique d’accueil des migrants et trouve des solutions alternatives et plus humaines pour héberger les migrants présents dans notre ville.
  • Que la Mairie de Paris et la Mairie du 20ème arrondissement remédient aux nombreux dysfonctionnements et améliorent l’organisation de la pratique sportive amateur dans notre arrondissement en y accordant autant d’intérêt qu’à l’accueil des Jeux Olympiques à Paris.

 

En aucun cas, le Conseiller de Paris ne s’est montré hostile envers les migrants ! Il a juste fait le vœu que l’on respecte les associations et leurs bénévoles. Puis, que les gymnases puissent de nouveau servir à leurs fonctions premières, que des solutions soient véritablement trouvé pour ce problème national sensible qui prend de l’ampleur chaque année en France et pas uniquement à Paris, sans que des solutions soient viables et réalistes pour régler la question des migrants…

 

Mais, Anne-Charlotte Keller, Adjointe au Maire (PS) a eu un comportement virulent face à Atanase Périfan. Elle a tenu la phrase suivante par la même occasion : « Les gymnases sont fait pour accueillir les migrants ». Ce qui est totalement faux ! J’invite Mme Keller à ouvrir un dictionnaire, peut-être pour la première fois de sa vie, pour apprendre la définition par cœur du mot gymnase. D’ailleurs, je vais vous la donner la définition.

 

Gymnase (Nom masculin) : Etablissement ou local aménagé pour la pratique des exercices du corps et de certains sports en salle.

 

Le souhait du groupe Les Républicains est que l’on arrête de prendre des décisions qui freinent les associations sportives dans leurs activités. Des solutions temporaires simples qui n’entraveront plus les associations comme la réquisition des bâtiments inoccupés ou désaffectés de la ville de Paris comme l’ancien commissariat de Saint Blaise dans le 20ème par exemple.

 

On peut se demander si la Ville de Paris est-t-elle vraiment capable d’organiser les Jeux Olympiques ?

 

En dernier point, lorsqu’un élu ose répondre au Conseiller de Paris de l’opposition municipale que si la cause des migrants le préoccupe tant, il devrait les accueillir chez lui, dans sa permanence. Je trouve cette remarque déplacée et peu constructive. Nous, Parisiens, nous souhaitons que le niveau des débats dans cette instance de la république soit plus élevé. Nous avons des élus qui ne représentent pas les citoyens. A l’avenir, à nous de faire de meilleurs choix dans les élections municipales futures.

 

Pour aller plus loin dans la réflexion sur la question d’un camp de migrants dans un gymnase. On ne réfléchit pas assez sur la question de l’hygiène. La mairie nous affirme désinfecter les lieux au moment de rendre les équipements de la ville de Paris au public. Mais quels produits sont utilisés pour ce type d’opération ? Es- ce que ces produits sont toxiques pour la santé et/ou environnement ? En ce moment, la France entière est victime d’un fléau qui touche les foyers les uns après les autres :  les punaises de lits !

 

Ces petites bêtes peuvent ravager un appartement, une vie…

En général, lorsque que cela arrive chez vous, vous allez jeter vos lits, vos couettes, vos oreillers, vos effets personnels, dépenser des sommes astronomiques dans le nettoyage et les insecticides qui ne sont pas forcément efficaces à 100%. Dans certains cas, ce sont des troubles du sommeil ou psychiques qui peuvent être développés par une personne.

Oui, les flux migratoires facilitent la propagation des punaises de lits et de autres maladies qui avait pourtant disparue au siècle dernier sur le continent européen ! La classe populaire et moyenne est directement touchée économiquement.

 

En conclusion, la majorité municipale a voté à l’unanimité contre le vœu formulé par le groupe Les Républicains lors du dernier conseil d’arrondissement.

 

Vœu rejeté.

propreté

Paris va obtenir les JO de 2024 ce qui nécessite hormis les infrastructures une gestion de la propreté rigoureuse.

Il faut constater que c’est loin d’être le cas partout dans les rues des détritus allant des gravats en passant par des meubles abandonnés, canettes mégots sont jetés sur le trottoir il serait temps que la Mairie de Paris mette en pratique les paroles et promesses faites .

Vivre dans le 20ème arrondissement autrement